Étiquettes

, ,

Vous vous souvenez sûrement de folles parties de 7 familles disputées dans votre tendre enfance :

« Dans la famille Truc, je voudrais le père.
– J’ai…
– Et la mère ?
– J’ai aussi…
– Et la grand-mère ?
– Non, tu pioches ! »

Ah, qu’est-ce qu’on s’amusait ! Pourquoi alors priver vos enfants du même plaisir ? Sauf que les choses ont un peu changé, c’est ce que les créateurs du jeu des 8 familles d’aujourd’hui (en opposition aux 7 familles des heures les plus sombres…) ont bien compris, et mis en pratique. Avec un avantage de taille : l’intérêt du jeu est décuplé par les petits détails qui changent d’une famille à l’autre. Exemples :

« Dans la famille Bidule, j’aimerais la mère.
– Laquelle ? »

« Dans la famille Machin, je voudrais la nouvelle femme du père.
– Je l’ai.
– Non, regarde mon chéri, tu m’as donné la maîtresse actuelle du père, c’est pas la même.

« Dans la famille Chose, je voudrais le premier fils de la deuxième femme du père. Euh, du premier père, pas du nouvel ami de l’oncle… » (Celui qu’on appelle « la tante »)

On le voit, tout est beaucoup plus rigolo comme ça (parce qu’avant, franchement, c’était un peu toujours la même chose).

Et puis c’est aussi un jeu éducatif (parce qu’envisager qu’un jeu ne puisse servir qu’à s’amuser est complètement réac’. C’est ce qu’un certain Adolf H. avait bien compris, lui qui apprenait dès leur plus jeune âge aux jeunes allemands à ne rien aimer plus que la marche en cadence et les nuits à la belle étoile par -10 degré. En cela – aussi -, il était un précurseur.), qui permettra d’épargner nombre de boulettes à votre enfant (oui, « votre »… Ne nous dîtes pas que vous en avez plusieurs ?!) Imaginez : le père d’un de ses amis vient le chercher à l’école avec une femme. Si votre fils l’a vu la veille avec une autre femme, il comprendra plus aisément que l’une des deux femmes n’est pas la légitime, et évitera de l’évoquer, évitant ainsi un drame affreux. Pensez, la deuxième femme du pauvre homme pourrait bien le quitter (il faudrait qu’elle soit un peu vieux-jeu, remarquez, pour croire encore que la fidélité conjugale vaut quelque chose), pour se mettre en couple avec votre femme, par exemple, on sait jamais.

Les jeu des 8 familles d’aujourd’hui est donc LE jeu à offrir à vos enfants. Encore que, j’ai soudain un doute : les faire jouer à un jeu de société, n’est-ce pas un rien rétrograde ?

Bon, offrez-leur plutôt une Playstation… avec GTA, c’est instructif aussi.

Tant qu’on en est à rigoler, allons-y, rigolons : voici une vidéo de Nowel. Ce sera mon cadeau.

Allez hop, ne soyons point chiche : un peu de nostalgie, pour se rappeler que The Darkness avait tout ce qu’il faut pour devenir le plus grand groupe de rock du monde, même le lideur cocaïnomane. Ce qui a d’ailleurs causé leur perte. Oui, parce que la drogue c’est mal.

Publicités