Étiquettes

, , ,

Encore une fois, les cathos se font cracher à la figure. Pendant un moment, ça va, on supporte, on a l’habitude. D’autant que c’est fait clairement, de face. C’est insultant, mais honnête. Et puis un jour, ça change.

—-

Benetton dévoile sa nouvelle campagne de pub : des gens supposés antagonistes se roulant des pelles sous le slogan quasi-cornélien « UnHate » (Non-haine, tout un programme). Parmi ces couples antagonistes : le Pape et l’Imam de la mosquée du Caire.

Première réaction du catho de base que je suis : « Ok, c’est bien, tu vas faire ton petit scandale bien propre, bien lisse, bien conventionnel, on parlera de toi 3 jours, tu seras content ». Et on passe, parce que franchement en ce moment on en voit d’autres.

Mais Benetton va plus loin : ils étalent cette superbe affiche à Rome, sous les fenêtres du pape, en-dehors d’ailleurs de tout lieu d’affichage prévu à cet effet. On n’est donc plus dans la publicité, mais dans la manifestation sur la voie public. Il ne me semblait pas inutile de le faire remarquer.

Deuxième réaction du catho de base : « Bon, les gars, ça va bien, on a compris votre manège à la con, faudrait voir à pas dépasser les limites ». Et on se promet de ne plus acheter Benetton (ce qui ne changera rien : je n’ai jamais acheté Benetton).

Mais ça se corse encore. Voilà que Benetton, après une réaction logique du Saint-Siège, se déclare « désolée que l’utilisation de l’image du pape et de l’imam ait offensé ainsi la sensibilité des fidèles » et annonce le « retrait immédiat de l’image de toute publication ».

Et là ça suffit. Faut pas pousser. « Désolé » ? Sans blague, vous ne vous en doutiez pas. Tellement pas que vous êtes allés jusqu’à la foutre sous les fenêtres du pape, alors qu’il est évident que le pape n’achète pas Benetton, à moins que vous vous soyez mis à faire des soutanes et des surplis. Vous le saviez, c’est pour ça que vous l’avez fait, parce que ça fait parler de vous, et que c’est facile, et que ça coûte rien. Cracher à la gueule du catho ne coûte qu’un peu de salive, et le plus souvent il en redemande.

Mais là… Cette hypocrisie noire est gerbitive, parce qu’elle revient à nous dire clairement : « Vous êtes des cons, tellement que je vais faire semblant que je l’avais pas fait exprès, comme un gamin de 3 ans, et que vous le goberez, et que je pourrai recommencer la prochaine fois. Vous êtes tellement cons, vous les cathos… » C’est donc une gifle supplémentaire, et d’autant plus insultante qu’elle est hypocrite et vile.

Et ça marche : on voit déjà des cathos remercier Benetton « pour ses excuses publiques et d’avoir retiré l’affiche ». Indécrottables Naïfs ! J’espère moi que le Vatican ira malgré ça – et même à cause de ça – au bout de sa menace de « démarches devant les autorités compétentes ».

« Vous nous en répondrez, messieurs »

Publicités