Mots-clefs

Cette nuit, pendant que chacun fêtait joyeusement l’année naissante, 2011 s’éteignait dans l’indifférence la plus totale. Et pourtant…

Il y a un an, à la même date, c’était elle qu’on fêtait, qu’on acclamait, qu’on chantait. Et aujourd’hui qu’en reste-t-il ? Quelques souvenirs, dont on oubliera avec le temps s’ils ont pris place en 2011 ou l’année d’avant, ou peut-être celle d’après… Un peu comme un séducteur invétéré ne sait plus si c’est avec Josiane ou Jeannine qu’il est allé à Corfoue. Ou était-ce avec Françoise ?

Non, avec Françoise, c’était Maubeuge. Ou Châteauroux ?

Je sais pas vous, mais moi ça me rend un peu plus triste chaque année…

Qu’importe : 2011 est mort, 2012 vient de naître, c’est le grand et implacable cycle de la vie.

Que 2012 vous soit propice, et dure au moins jusqu’à 2013.

Et je souhaite surtout au 10 âmes perdues qui sont passées sur ce blog le 31 décembre 2011 entre 22h et 23h d’avoir mieux à faire l’année prochaine à la même date.

Publicités