Mots-clés

, ,

« Imaginez, si ça avait été une mosquée ou une synagogue, le scandale que ça aurait déclenché… »

« Pourquoi personne n’ose attaquer une autre religion avec une telle violence ? »

« Marre de cette christianophobie… L’antisémitisme et l’islamophobie sont condamnés, mais la christianophobie est encouragée… »

« Allez donc faire votre Kiss-In en pays musulman, si vous êtes pas des tafioles ! »

Ces arguments – et tous leurs dérivés -, on les entend et on les lit de plus en plus ces derniers temps. A chaque fois que le christianisme est plus ou moins attaqué quelque part, il se trouve toujours un catho de base pour suggérer, avec plus ou moins de finesse, d’en faire autant avec l’islam ou le judaïsme.

Et c’est compréhensible : en effet, il est moins risqué en ce moment de faire de l’humour sur Jésus que sur Mahommed ou Allah, moins dangereux d’aller distribuer des capotes pendant les JMJ que de demander le passage rue Myrrha le vendredi, plus vendeur de diffuser un reportage sur des cathos extrémistes et racistes que de faire des blagues sur les Juifs. C’est un fait.

Mais pour autant, cet argument est mauvais, et sa répétition systématique est malsaine.

Parce que celui qui l’emploie, cet argument, semble finalement regretter que les cathos ne se fassent pas respecter comme les musulmans et les juifs arrivent à le faire. Or comment le font-ils, ces musulmans et ces juifs ?

Les premiers le font par l’intimidation, la violence, la destruction.

Les seconds le font par le chantage à la Shoah et la victimisation.

Or le Christ a ordonné à Pierre de ranger son épée et a recollé l’oreille du serviteur du prêtre.

Et il n’a pas dit : « Pourquoi me gifles-tu ? J’ai rien fait, c’est de l’acharnement, c’est honteux », mais bien « Si j’ai mal parlé, témoigne de ce qui est mal, mais si j’ai bien parlé, pourquoi me gifles-tu ? » Et il s’est laissé crucifier.

Si le Christ a rejeté ces deux moyens qui – croyez-vous – l’aurait fait respecter par ses opposants, pourquoi regrettez-vous de ne pas savoir les utiliser ?

Si vous voulez être respecté par l’un de ces deux moyens, alors la solution est simple : convertissez-vous…

Publicités