Étiquettes

, , , , ,

Le 23 octobre s’est tenue une journée de mobilisation contre l’adoption par les couples homosexuels, et plus largement contre le projet de loi pour le mariage entre personnes du même sexe. Je n’entrerai pas dans le débat, d’autres le font mieux que je ne saurais le faire. Comme à mon habitude, je resterai en surface, dans l’anecdote et la critique, parce que c’est à peu près tout ce que je sais faire vachement plus rigolo.

Commençons pas regarder une vidéo de la chose, au Mans :

Pour être franc, en voyant ça, j’ai explosé de rire. Un rire jaune et douloureux. Sérieusement, qu’est-ce que c’est que cette manie, venant de gens qui sont censés ne pas être du monde, de récupérer les pires manies du monde, en les rendant encore plus ridicules (alors que parfois c’est vraiment dur) ? Qu’est-ce que c’est que cette envie de paraître djeun’s et cool alors même qu’on se réclame d’un type qui disait amener avec lui le scandale, et qu’on sait en plus que de toute façon on ne paraîtra pas djeun’s et cool ? Sérieusement, amis cathos, arrêtez de récupérer tous les trucs que vous voyez sur Youtube 2 ans après leur publication : au moment où vous publierez votre truc, ça sera déjà has-been et ridicule. Et finalement, votre lip-dub ou votre flash-mob, il prouvera par A+B que vous êtes hors du coup. Ce que vous vouliez justement éviter, rappelons-le.

Allons, soyons positifs : quand on voit la vague de commentaire que cette vidéo provoque, on est en droit de penser qu’elle aura au moins le mérite de faire prendre conscience à certains que ce genre de happenings est ridicule. Qui sait ? peut-être qu’après avoir vomi leur commentaire sous votre vidéo, nos braves commentateurs ne pourront plus non plus regarder ce genre de choses après sans pouffer. Et peut-être alors ne verrons-nous plus ça… Je sais, je suis un indécrottable rêveur.

Mais heureusement, cette manifestation ne se résumait pas à ça. Ainsi, à la Défense, à Paris, ce sont plus de 700 personnes qui se sont réunies pour faire savoir, dans le calme et la paix, qu’elles ne portent pas ce projet dans leur cœur. 700, c’est le chiffre que donne le Nouvel Observateur. Soyons juste : ils disent « plus de 700 personnes ». Et de fait, en effet, ils étaient peut-être un peu plus, comme le montre cette photo, prise sur place et diffusée sur Facebook par une amie :

Notons tout de même, au passage, que 20 minutes a compté pour sa part « 200 à 300 personnes ». La police, elle, en a compté 4000, selon Libération, qui vient, une fois n’est pas coutume, sauver l’honneur de la Presse.

Cette journée aura surtout permis à deux gamines de connaître leur quart d’heure de gloire : passant devant la manifestation qui se tenait à Marseille, elles se sont embrassées goulûment, dans un acte de provocation d’autant plus fou qu’elles ne sont même pas lesbiennes. La photo fait bien vite le tour du web, quand celles de la foule des manifestants, elles, ne se trouvent que sur Facebook… Et les deux gamines sont interviewées par toute cette Presse qui tient enfin quelque-chose à raconter. Pensez-vous : 4000 personnes qui manifestent contre un projet de loi, c’est pas un assez bon sujet pour ces braves journalistes.

Et voilà qu’on append que les manifestants ont répondu à cet innocent baiser – pas si innocent que ça, elles le disent elles-mêmes – par des cris indignés. Avec une vidéo à l’appui :

Vidéo où on entend très bien les cris indignés et les lazzis de la foule assemblée.

Ah non ? On nous aurait menti ? On nous manipulerait ?

Voilà qui serait surprenant…

Publicités