Étiquettes

, ,

J’ai longtemps hésité à le faire, parce que la cause est suffisamment importante pour qu’on mette nos querelles internes de côté, mais je crois que mon point de vue se tient assez pour être partagé.

Voici donc pourquoi je considère qu’il n’est pas bon d’aller manifester le 18 décembre avec Civitas.

Tout d’abord pour des raisons stratégiques, que j’ai déjà exposées ici et . Une manifestation Civitas a beaucoup plus de chance de réunir ce que la presse recherche : curés en soutanes, tondus en rangeos, pancartes peu charitables et discours à l’avenant. Bien sûr, il y en a aussi aux autres manifestations, mais ils sont moins nombreux, donc moins photogéniques. Ces manifestations fournissent donc à nos adversaires de la matière première de choix. Il ne me semble pas malin de leur faciliter la tâche.

Ensuite, je regrette que Civitas, qui au moment de l’affaire du théâtre disait vouloir pousser les évêques à réagir, ne se soit pas joint aux évêques, à l’époque déjà en refusant d’arrêter les manifestations devant le théâtre au profit des soirées de prière proposées par les évêques, et aujourd’hui en se joignant aux manifestations du 17, soutenue par les évêques. Civitas montre ainsi à mon avis son goût pour l’isolement, pour le « seul contre tous » (guère étonnant quand on sait qu’ils sont très proche de la FSSPX).

FSSPX qui a posté hier – au moment même où je jetais les grandes lignes de cette brève sur le papier, tout en ne sachant pas encore si je n’allais pas la supprimer purement et simplement – sur sa page d’accueil cette superbe photo :

Voilà, tout y est : anathème, mauvaise foi crasse, homophobie flagrante. Je ne répondrai pas à chaque point ici : c’est une brève. Et de toute façon ils refuseraient d’écouter mes réponses. Les camps sont donc clairs, et je sais dans lequel je me place.

Et dernier point, moins important mais tout de même : on apprend sur leur site que Civitas manifestera dimanche « contre la dénaturation du mariage et la dictature du relativisme ». Une bonne raison de plus de ne pas les suivre : cette façon de tout mélanger n’est ni saine, ni intelligente.

C’est tout ce que j’ai à dire à ce sujet.

Publicités