Mots-clefs

, ,

Hier, samedi 17 septembre, on marchait dans les rues d’une dizaine de villes de France contre le projet de loi d’ouvrir le mariage – et tout ce qui s’en suit : adoption, procréation médicalement assistée, etc. – aux couples de même sexe. Pardon, soyons corrects : aux couples composés de deux personnes du même sexe. Sinon ça veut rien dire.

Je n’ai malheureusement pas pu y être, et ne livrerai donc pas ici un témoignage exclusif et personnel. En revanche, je vous propose de regrouper ici un certain nombre de photos trouvées sur le web ou qu’on m’a envoyées, et de vous donner des liens vers différents articles parlant de la chose. Avec parfois quelques commentaires, parce que sinon je sers plus à rien, moi.

Première remarque : ce qui devait être un tour de chauffe pour préparer d’autres manifestations (la prochaine étant déjà annoncée le 13 janvier à Paris) a été un énorme succès, qui a manifestement surpris beaucoup de monde. Les organisateurs en premier, puisqu’il semblerait que les volontaires assignés au bon déroulement de la marche ont parfois été en nombre insuffisant.

La foule à Paris : entre 70 000 et 200 000 personnes, selon les sources.

La place Bellecour, à Lyon, juste avant le départ. 62.000 m² noirs de monde. Entre 22 000 et 31 000 personnes, selon les sources.

Et la page Facebook de la Manif pour tous annonçait le soir-même : « 45 000 à Lyon, 15 000 à Nantes, 15 000 à Marseille, 10 000 à Toulouse ». Des chiffres bien supérieurs à ce qu’on est en droit d’attendre d’un simple « tour de chauffe »…

Mais les opposants aussi ont été surpris, qui se sont déplacés ridiculement peu nombreux. Soit ils sont véritablement très peu nombreux, soit ils n’avaient pas du tout imaginés être noyés à ce point dans la foule.

A Paris. Combien de manifestants pour un contre-manifestant ? Ces derniers sont ceux qu’on voit derrière la ligne des volontaires, en jaune. 200 personnes maximum.

Sur cette vidéo, on voit qu’ils sont très peu nombreux.

On voit aussi qu’ils sont beaucoup moins agressifs qu’on aurait pu le craindre. A part les « homophobes, homophobes », ça reste très calme. Après tout, les accusations d’homophobie, on commence à avoir l’habitude.

Un ami m’envoie le mail suivant :

Il y avait là la « contre manif », que j’ai photographiée et filmée : j’affirme qu’il y avait une petite centaine de personnes maximum (j’ai des photos où on peut compter), entourées du même nombre de CRS (dans notre manif à nous je n’ai vu aucun policier ou CRS, juste les mecs de la sécu interne).

Ils criaient « Homophobes! », « Egalité », « CRS à Poil! » « CRS embrassez-vous! » et criaient régulièrement de joie en applaudissant quand 2 d’entre eux se levaient pour s’embrasser (les autres étaient assis par terre, façon « manif de lycée »). Des pancartes « Messieurs les curés, ne pensez pas trop aux enfants » (sans commentaire), « Notre bonheur vous dérange ? » et surtout « Homophobe » écrit partout.

Comme ils étaient séparés de la manif par les CRS et des bénévoles qui se tenaient la main en disant « Continuez, ne répondez pas » avec le sourire, tout le monde les a ignoré totalement.

Apparemment, donc, la chose a été bien gérée par les organisateurs, même si – on en voit sur la vidéo – certains n’ont pu s’empêcher d’aller réagir à la provocation. Mais dans l’ensemble, cette contre-manifestation a manqué son but. Et apparemment, ça a aussi été le cas dans quelques autres villes, si vous avez des témoignages, n’hésitez pas, les commentaires sont là aussi pour ça.

Dans les faits, donc, une réussite. Seul bémol à mon goût : il n’est pas bon de demander un référendum. Et pour comprendre pourquoi, je vous renvoie à ce texte qui résume assez bien ma pensée. Je pense plus utile et efficace et sain de chercher à peser sur le vote des députés, ou même à dissuader le gouvernement de présenter la loi.

Néanmoins, le résultat immédiat est plutôt positif aussi : les médias ont parlé de nous, ce qui prouve qu’on a assez fait de bruit autour de cet événement avant et pendant pour qu’ils ne puissent pas décemment ne pas en parler. C’est une très bonne chose. Ainsi, Libération a encore étonné en écrivant un bon article, sans parti-pris, avec les chiffres et les arguments. L’équilibre entre manifestants et contre-manifestants est respecté, avec 3 petits paragraphes pour ces derniers.

Ouest-France, de son côté, fait un état des lieux ville par ville. On remarque qu’ils donnent toujours l’estimation la plus basse en ce qui concerne les manifestants. En revanche, on peut s’étonner des chiffres qu’ils donnent pour les contre-manifestants : « entre 300 et 400 » à Rennes pour seulement une centaine à Paris ? Là encore, témoignages bienvenus en commentaire.

La palme de l’information biaisée revient, une fois n’est pas coutume, à l’AFP, qui titre sa vidéo « Des milliers d’adversaires du mariage gay manifestent à Paris« . Sans être mensonger, on peut s’étonner qu’ils oublient de préciser que ce sont tout de même au moins de dizaines de milliers… Et la vidéo est étonnante aussi : plans assez serrés, témoignages (relativement) virulents, l’un parlant « d’enfants-zombis », l’autre évoquant évidemment « Adam et Eve », et se termine sur… quatre jeunes tondus. Dansant, certes, mais pas mal youlés quand même.

Si cette vidéo n’est pas plus à charge, on peut penser que c’est parce que les journalistes qui l’ont tournée n’ont rien trouvé de plus accablant. Ce qui est, en soi, une très grande victoire.

Sur TF1 enfin, le journal se partageait entre les manifestations contre l’aéroport de Notre-Dame des Landes (dont j’aimerais réussir à vous toucher un mot un de ces jours, parce que c’est important) et celles contre le mariage pour tous. La conclusion de Claire Chazal, en substance : « La contestation la plus gênante pour le gouvernement est celle qui vient de son propre camp ». Sans vouloir jouer à qui a la plus grosse, on est quand même en droit d’espérer que les dizaines de milliers de personnes de la Manif pour tous ne seront pas éclipsées par les milliers de la ZAD de NDDL… Et d’ailleurs, pourquoi avoir omis de préciser que la Manif pour tous était aussi organisée par le mouvement la Gauche pour le mariage républicain ?

Pour conclure, je laisse la parole à Jean-Vincent Placé, sénateur EELV : « François Hollande doit écouter la mobilisation ». Bon, il parlait de celle contre l’aéroport, et qu’est-ce que ça change ?

Pour revivre cette journée, je vous propose d’aller lire le fil d’actu en direct de Boulevard Voltaire, ou celui de Nouvelles de France. Nouvelles de France qui fait un très bon résumé des retours presse de cette journée. Je vous propose aussi des photos de l’ami Koltchak, et enfin la vidéo de bilan de la Manif pour tous.

Si vous avez des témoignages à partager, les commentaires sont là pour ça. Si vous avez des vidéos de la manifs, vous pouvez partager les liens. N’hésitez pas non plus à partager ce texte, à en reprendre des éléments pour votre blog, à redire les mêmes choses à votre façon : plus nous en parlerons, plus il sera difficile de voter cette loi en douce.

Publicités