Hier, dimanche 13 janvier 2013, les opposants au mariage pour tous étaient dans la rue. Je n’ai pas grand-chose à dire sur l’événement, sinon que les chiffres officiels sont le plus beau gag de ce début d’année. Annoncer 340 000 personnes alors que le Champs de Mars a été plein pendant plusieurs heures, alors même que les gens en repartaient bien vite après être arrivés et que certains manifestants n’avaient pas encore quitté les trois points de départ – si bien qu’un bon paquet de gens ne sont même pas allés jusqu’au Champs de Mars, certains ayant des cars à prendre pour rentrer chez eux -, c’est une plaisanterie tellement énorme que pas un comique au monde ne l’aurait osée. Si ça c’est pas du foutage de gueule, alors je ne m’appelle plus Fikmonskov.

Ceci étant dit, je vais aujourd’hui me contenter de vous présenter quelques photos de la chose, prises par moi, malgré des ennuis matériels agaçants et une lumière ambiante assez ignoble. Veuillez donc vous concentrer sur l’aspect documentaire de la chose, s’il-vous-plait.

Voilà la Manif pour tous telle que je l’ai vécue. De ce que j’en ai vu, c’était énorme, gigantesque. Si nous avons passé le million, je n’en sais rien. Ce que je sais, c’est que nous étions très nombreux, et évidemment et indéniablement beaucoup plus que les malheureux 350 000 annoncés par la police. Ce que je sais aussi, c’est que je n’ai rien vu de choquant, ni banderole foireuse, ni tondus en rangeos, ni slogans haineux. Pour tout dire, moi qui ne supporte pas les groupes, et qui ai choisi de prendre des photos pour pouvoir m’extraire du groupe et franchir les cordons de sécurité pour m’isoler, je n’en ai pas senti une seule fois le besoin. C’était très sympathique à shooter, les gens étaient heureux d’être là malgré le froid, tous ensemble pour lutter contre cette loi.

Cette manifestation fera-t-elle changer d’avis notre président ? Je n’y crois pas. Mais au moins, maintenant, grâce à cette manifestation et à la bonne gestion de la communication, il ne pourra pas faire semblant qu’il ne savait pas. Il sait, et il décidera probablement de continuer à nous mépriser. Et la France le sait, ou le saura : Hollande, qui avait promis de consulter les Français sur les questions importantes, continue à refuser d’écouter ce million de manifestant, alors même qu’il accueille des représentants LGBT à l’Elysée et retourne sa chemise dans la seconde, et alors même qu’il fait marche arrière suite à une opération escargot de quelques taxis parisiens.

Depuis hier, c’est ce qui restera dans l’Histoire : l’incroyable mépris d’un président pour ses concitoyens.

Rajout : une vidéo du Champs de Mars vu de la Tour Eiffel aux alentours de 17h, plus de deux heures et demi avant que la fin du cortège où je me trouvais n’y arrive. Ça se passe de commentaires.

Publicités