Mots-clefs

, ,

Hier soir, vendredi 19 avril, les Veilleurs se sont retrouvés comme depuis quelques jours sur la pelouse des Invalides, pour manifester en silence et en paix leur opposition au projet de loi Taubira.

Aujourd’hui, les réseaux sociaux bruissent de l’information suivante : au moins deux prêtres ont été embarqués par les CRS, de façon relativement violente, comme on le voit sur cette vidéo.

Évidemment, beaucoup s’indignent :

Le nombre de partages montre bien que le buzz est lancé.

27 partages en moins d’une heure : le buzz est lancé.

Et on les comprend : en effet, s’en prendre à un prêtre est révoltant. Oui, mais non.

Pour mieux comprendre cette vidéo, regardons celle regroupant les rushes bruts dont elle est issue :

La situation semble déjà moins claire : les prêtres, des abbés de la Fraternité Saint-Pie-X, étaient semble-t-il les meneurs du petit groupe, qui accueille manifestement des excités qui vont jusqu’à prendre à parti le service de sécurité de la Manif pour tous (l’un d’entre eux apparait déjà d’ailleurs sur une autre vidéo, dans le même rôle : il y insulte copieusement Albéric Dumont, qui demande aux manifestants de se disperser). On y voit l’abbé Beauvais chanter une chanson parlant de « mariage des invertis » avec une satisfaction évidente, aller regarder sous le nez les CRS qui ne font que leur (sale) boulot, puis aller demander des comptes après qu’un de ses jeunes vicaires (qui lui aussi ne se dérangeait pas pour provoquer les CRS, nettoyant leur bouclier en ricanant) s’est fait embarquer pour avoir essayé d’empêcher des CRS d’embarquer un jeune.

La chose me paraissant trop simple pour être nette, j’ai passé quelques coups de fils et envoyé quelques mails, en prenant soin de cibler des cathos, et autant que possible des cathos plutôt orientés tradi, afin d’éviter de tomber sur des gens opposés radicalement à la FSSPX. Trois d’entre eux (en qui j’ai entière confiance) m’ont confirmé que les abbés avaient passé au moins deux heures à exciter les jeunes manifestants, dont deux m’ont dit qu’un certain nombre étaient bien alcoolisés. Selon mes trois témoins directs de la scène (l’un est journaliste, les deux autres blogueurs, dont un qui suit de très près le déroulement des choses), il était clair que les abbés n’attendaient que de se faire embarquer, ce que leur façon de provoquer les CRS, voire de se jeter dans leurs bras (cf. vidéo N°2), semble confirmer. De plus, l’un des trois m’a affirmé que les abbés, Beauvais en tête, étaient allés rechercher les jeunes éparpillés par une première charge pour les relancer sur les barrières.

Le tout à mois de 50 mètres de jeunes gens qui chantaient, écoutaient du violon et des textes méditatifs, et pour certains priaient au milieu de la nuit, assis sur l’herbe, avec pour seul arme leur bon droit et leur refus de la violence. Il me semble que la place d’un prêtre était plutôt au milieu d’eux, pour prier avec eux, voire leur proposer de se confesser, pourquoi pas ? Mais certainement pas face aux CRS à chanter des chansons débiles ou à toiser d’autres jeunes hommes qui ne font qu’obéir aux ordres qu’ils ont reçu, ce en quoi ils sont d’ailleurs plus admirables que ces prêtres qui ont choisi, eux, de désobéir.

Et aujourd’hui, l’abbé Beauvais, qui a osé répondre à une journaliste qu’il luttait ainsi « par charité et pour la Vérité » (en substance), manipule délibérément les gens qui le suivent en laissant croire qu’il est la victime innocente d’une « dictature socialiste » (sic, aussi), en omettant simplement de signaler qu’il a agit comme le premier agitateur d’extrême-gauche ou comme le dernier policier en civil venu. Un bon gros mensonge par omission, au nom de la Vérité ? J’aime trop la Vérité pour laisser dire ça.

De plus, encore une fois la FSSPX [Edit : On me fait remarquer que la FSSPX n’est pas responsable du comportement de l’abbé Beauvais et de ses 4 vicaires hier soir. C’est juste : eux seuls sont responsables] a attiré les caméras sur elle comme les mouches sur la merde, en faisant ainsi totalement oublier les veilleurs, qui ont une portée beaucoup plus grande, et surtout beaucoup plus positive, que des chansons au mieux de mauvais goût, au pire (et c’est ce pire que les journalistes et nos opposants retiendront évidemment) homophobes et insultantes. Ce qui prouve encore une fois que la FSSPX [Edit : idem] se fout absolument du résultat de ses actions, que leur seul but est de foutre la merde pour, pensent-ils, récupérer ce qui restera après que tout se sera effondré, ce qui les pousse parfois même à accélérer l’effondrement. Un peu comme ces frontistes qui appelaient à voter Hollande, et dont j’espère qu’ils ne peuvent plus aujourd’hui se regarder dans la glace. Même si on se moque éperdument de la Vérité, c’est nul et contre-productif.

Enfin, à ceux qui m’accuseront de semer la discorde, je répondrai simplement que la discorde est semée par ceux qui, n’agissant pas en cohérence et dérogeant à l’honnêteté intellectuelle la plus élémentaire, obligent ceux qui tentent de mener ce combat sans contrevenir à leurs principes et sans renier ce qu’ils essaient d’être à étaler l’imposture au grand jour.

Cet article, j’ai mis dix heures à me décider à l’écrire, parce que je sais que la situation est grave. J’aurais préféré pouvoir choisir en conscience de ne pas l’écrire, ou de me contenter d’un mail à certaines personnes. J’aurais préféré n’avoir à parler que des veilleurs, ou de la nullité de mes collègues journalistes (ça viendra quand même, rassurez-vous), ou de cette association géniale que je viens de découvrir… Qui sait, peut-être même aurais-je préféré passer le temps que m’a pris la rédaction de cet article avec ma femme, qui me reproche souvent, à raison, de tellement lutter pour préserver le mariage que j’en oublie de consolider le mien ?

Ceux qui sèment la discorde, ce sont ces abbés, qui utilisent le mensonge et l’agitation comme le premier Machiavel qui passe alors qu’ils se réclament de la Vérité et de la charité.

Publicités