Mots-clefs

, ,

Et voilà, il fallait que ça arrive… Excédés par des mois de mépris du gouvernement, poussés à bout par les violences policières et attristés de voir la France sombrer dans la démagogie la plus noire, ils ont fini par péter un fusible. Les opposants au mariage pour tous ont envahi les Champs-Elysées, se confrontant à une police débordée, brûlant des scooters et brisant les vitrines.

Reconnaissables à leurs jupes plissés, à leurs têtes de Versaillais et à leurs drapeaux bleu-blanc-rouge, ils ont semé la panique pendant de longues heures, à la lueur des fusées de détresse et au son des cornes de brumes. Une image de révolution dans un Paris tremblant.

Nous ne tenterons pas de les excuser, ni même d’expliquer ces événements. Nous nous contenterons de les analyser, le plus honnêtement possible.

Mais d’abord, regardons ensemble les images tournées par mes amis de Linepress :

——

Ah, en regardant une deuxième fois, il me semble que je me suis peut-être légèrement laissé tromper par ma première impression. Bon, admettons alors que je n’ai rien dit. Pour info, quand même : 21 interpellations, 6 heures de trouble, 16 policiers blessés, 3 gardes à vue.

Mais quand même, quand on pense qu’en fait ces gens étaient en fait super contents, on frémit à l’idée de ce qui se passerait s’ils étaient en colère.

*Et comme cet article risque bien de ne pas rencontrer un succès gigantesque, je propose un petit jeu : j’offre un exemplaire dédicacé de mon Meilleur du meilleur au premier qui trouve à quoi ce titre fait référence. C’est parti 🙂
 
Et c’est déjà fini. Bravo à Marie-Victoire, qui recevra son bouquin dans les trois jours, si la poste est gentille 🙂
 
C’était là : lama
 
 
Publicités