Mots-clés

, , ,

Nicolas, jeune militant contre le « mariage » pour tous, a été aujourd’hui condamné à deux mois de prison ferme, deux mois avec sursis et près de 3000 euros d’amende [Edit : en fait, il semblerait que ça soit un peu plus de 2000] à payer avant le 30 juin.

NicolasLes trois motifs de son passage au tribunal sont postérieurs à la poursuite dont il faisait l’objet. La poursuite elle-même n’a pas été justifiée. Nous l’avons déjà vu (dans cet article) : une poursuite ne peut être motivée que par un délit. Si aucun délit ne vient justifier la poursuite, alors tout ce qui se passe après le début d’icelle n’est pas considéré comme valable pour la justice de notre pays. Sauf, clairement (puisque c’est au moins la deuxième fois), si le poursuivi est un militant anti-loi Taubira.

Rappelons donc que, dans les derniers mois, la même justice a condamné des « jeunes » ayant attaqué un RER pour dévaliser ses passagers à des peines « allant jusqu’à dix mois de prison avec sursis« . La formule est du Monde, qui a l’air de trouver ça un peu dur, et qui nous apprend en même temps qu’un an avec sursis ou six mois fermes avaient été requis. La peine est donc plus légère que celle réclamée, quand les accusés sont des pilleurs de RER. Quand ce sont des militants politiques, la peine infligée est celle requise.

Rappelons aussi que les Femen, après leur action à Notre-Dame, qui cumulait destruction de matériel, blessures sur un vigile et atteinte à la pudeur, n’ont été condamnées qu’oralement, et ont été relâchées après un simple contrôle d’identité.

Aujourd’hui en France, ils vaut donc mieux braquer un RER ou se balader seins à l’air dans une église que clamer pacifiquement son opposition à une loi passée en force, dans un mépris absolu du peuple qui s’est levé par trois fois en nombre.

Ce soir, Nicolas dormira en prison, pour la première de 60 nuits interminables. Ce soir, il est de plus en plus clair que le gouvernement sombre dans un totalitarisme aveugle.

Ce soir, la colère gronde dans nos cœurs comme l’orage sur Paris…

L’orage passera, lui.

———————————————————————

ADDENDUM (à 19h19) : une fidèle lectrice m’a contacté pour me rappeler que Nicolas en est à son deuxième procès en quelques mois, à cause de son engagement, et également qu’il n’est pas qu’un militant parmi d’autres, puisqu’il est très engagé depuis le début dans un des nombreux mouvements issus de la Manif pour tous. Elle craint que le masquer ne soit un manquement à la vérité.

Pour ma part, je pense plutôt que ça démontre de façon encore plus flagrante que cette affaire est purement politique : Nicolas aurait alors été poursuivi volontairement, parce que reconnu (il serait naïf de croire qu’ils ne connaissent pas les tronches des plus actifs), pour faire un exemple. Ce que cette photo de lui dans le fourgon semble confirmer :

998117_596819593682960_359365456_nSes pieds étaient également liés, et il semble qu’ils étaient en plus attachés à un barreau de la banquette. Un traitement qu’on ne réserve pas simplement à un garçon qui a couru devant des policiers et crié « Hollande démission »…

———————————————————————

ADDENDUM II (à 20h20) : je posterai en commentaire les infos que j’aurai sur cette affaire, détails, précisions, correctifs. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil de temps à autres, et à partager vous aussi ce que vous trouvez qui pourrait intéresser tout le monde.

Publicités