Mots-clefs

, , , ,

Hier, la page Facebook du Printemps français a publié ceci, à propos des huées qui ont accueilli Manuel Valls à Rome :

VallsJe me réjouis de cette analyse, qui me semble éviter les plus gros écueils tout en faisant court et simple. Hélas, j’ai ensuite lu les commentaires…

Valls2Un concentré de connerie et de refus de cogiter ne serait-ce qu’une demi-seconde.

– « Pas de quoi se réjouir que le représentant des Français soit Valls » : personne ne dit le contraire, le court texte du PF commence même par « Qu’on le veuille ou non », c’est assez clair. Constater un fait indéniable ne veut pas dire qu’on s’en réjouit ou qu’on s’en contente. En l’occurrence, je doute que le PF soit très heureux de la nomination de Valls au poste de premier ministre. Pour ma part, j’aurais également préféré que la France envoie quelqu’un d’autre à Rome, mais là n’est pas la question.

– « Se réjouir que le gazeur des familles […] serait malvenu ? » Oui, je soutiens le PF là-dessus : Valls sifflé par des chrétiens place Saint-Pierre en un jour de grande fête pour l’Église, c’est la preuve que les blessures sont profondes et douloureuses. Aucun Français ne peut se réjouir de ça. Seulement, pour comprendre ça, il faut savoir lire, puis être capable de regarder un poil plus loin que son premier élan.

Pour être clair, mon premier élan à moi aussi a été de me réjouir : Valls ne peut plus aller nulle part tranquille, il paie partout les conséquences de sa gestion désastreuse de la crise du « mariage » pour tous. Puis j’ai cogité un peu, je me suis souvenu de l’effet que ça me faisait quand on insultait Sarko, et Chirac avant lui ; je me suis souvenu que je gueulais que, à défaut de respecter l’homme, il convenait de respecter la fonction. Et j’ai tempéré mon premier élan, pour en arriver en gros à la conclusion du PF.

Hélas, il est probable que l’auteur de ce commentaire a aussi hurlé contre les insultes faites à Sarko, et hurlera aux injure qui ne manqueront pas d’être lancées au futur président, pour peu qu’il soit de droite. Le « Vous êtes en train de virer de bord » est superbement affligeant…

– « Faut-il vous rappeler … ? » Non, pas la peine : tout le monde s’en souvient, cette même page ne cesse de le rappeler. Encore un qui n’a pas compris que dire « Valls était à Rome pour représenter les Français » n’est pas une absolution. Oui, Valls est une ordure, oui, il est probablement allé à Rome « pour des raisons de politique politicienne », et il est bon de ne pas se laisser avoir… Mais ça n’interdit pas de réfléchir.

On peut enfin rappeler que toute la gauche avait hurlé lorsque le gouvernement de droite avait envoyé Fillon à Rome pour la béatification du même Jean-Paul II. D’ailleurs, tous ces braves gens de droite l’ont rappelé, pour fustiger le manque de cohérence des socialistes, qui font aujourd’hui ce qu’ils ont dénoncé hier…

Manque de chance, ce faisant, ils sont eux aussi tombés dans l’incohérence la plus totale, puisqu’ils font aujourd’hui, en gueulant sur Valls, ce qu’ils reprochent à Valls d’avoir fait hier.

Bref, tout ça pour dire qu’il y a encore du boulot, et que parfois mes camarades de lutte (mais le sont-ils vraiment ?) me désespèrent franchement.

_____________________________________

Ce texte n’est pas libre de droit. Si vous voulez le partager à vos lecteurs, un lien suffit. Le copier/coller tue l’information (plus de détails ici) et est passible de poursuites. Je n’hésiterai pas à faire valoir mes droits, qui que soit le copieur.

Publicités