Étiquettes

, ,

Je vous invite à lire ce très bon texte de Cyril Brun, sur Nouvelles de France. Il aborde une question que j’ai commencé à aborder dans ces pages, et que je continuerai à développer à l’avenir : celle des méthodes que nous devons adopter dans notre lutte.

À lire.

« Comme après chaque manifestation (et avant aussi du reste), ressurgit la question, lancinante… à quoi ça sert ? La loi est passée, tous des pourris, le système ceci, le système cela, nous sommes des amateurs, il nous manque une tête… Oui ! Trois fois oui tout cela est vrai. Mais, il me vient à l’esprit cet extrait bien connu de Victor Hugo :

« Dans cette diable de Vendée, il faut un général qui soit en même temps un procureur ; il faut ennuyer l’ennemi, lui disputer le moulin, le buisson (…) A cette heure, dans cette armée de paysans, il y a des héros, il n’y a pas de capitaine »

Ennuyer l’ennemi, le tarauder, lui tourner autour, lui faire perdre la tête, l’encercler de toute part, tel est le résultat de la multiplicité et de la diversité des actions qui ont été menées depuis deux ans et que, m’est avis, il faut continuer et intensifier. Plus nous les agacerons de nos veillées, contre lesquelles ils ne peuvent rien, de nos sentinelles, qui les réduisent à l’impuissance, de nos marches paisibles, sur lesquelles ils n’ont aucune prise, plus nous gagnerons du terrain.

[…] »

La suite est à lire en cliquant ici.

Publicités