Étiquettes

, , , ,

Alain et sa femme ont acheté un mobil-home dans l’Aude, pour y passer leur retraite. Le jour de leur emménagement, après qu’ils ont vendu leur maison, les inondations frappent. Ils n’emménageront pas.

L’histoire est à lire ici.

Si j’en parle, c’est parce qu’un paragraphe m’a fait bondir. Celui-ci :

L’ancien fonctionnaire connaissait les risques. « On savait qu’il y avait déjà eu une inondation en 1999 et qu’il risquait d’y en avoir d’autres », reconnaît Alain. Mais il estime que les autorités n’ont pas retenu les leçons du sinistre survenu il y a quinze ans. Alors, s’il n’est pas relogé, il menace d’aller camper à Carcassonne, devant le bureau du préfet. Certains de ses camarades envisagent même de bloquer les routes de Sigean jusqu’à ce qu’une solution de relogement soit trouvée pour tout le monde.

Résumons : le type mets la main dans le feu, alors qu’il sait que ça brûle. Donc il se brûle. Et plutôt que de se dire qu’il a été trop con de jouer avec le feu, il gueule sur maman-État qui n’a rien fait pour que le feu brûle moins et menace d’aller s’immoler par le feu devant la préfecture pour bien faire savoir au monde entier qu’il n’a toujours pas, lui non plus, « retenu la leçon »…

Apparemment, c’est un concours.

_____________________________________

Ce texte n’est pas libre de droit. Si vous voulez le partager à vos lecteurs, un lien suffit. Le copier/coller tue l’information (plus de détails ici) et est passible de poursuites. Je n’hésiterai pas à faire valoir mes droits, qui que soit le copieur.

Publicités