Mots-clés

, ,

L’internaute.fr, sur l’abbé Billioud, accusé par un haut-fonctionnaire du ministère de l’Intérieur :

« Il fut ordonné prêtre de Saint Irénée en 1989 et devint rapidement une figure importante de la Croix-Rousse. En janvier 2014, il fera l’objet de plusieurs coupures de presse pour un événement des plus étonnant : le prêtre organisera en effet une cérémonie d’hommage à Louis XVI en présence de son descendant, le Prince Jean, au cours de laquelle il rappela « les heures terribles » de la période révolutionnaire, avant de déguster une galette des rois offerte par l’Action française. »

Cette précision est évidemment complètement indispensable pour comprendre l’affaire, n’est-ce pas ?

Par ailleurs, ledit fonctionnaire a prononcé au Figaro la phrase suivante : « C’est facile d’être courageux avec les chrétiens d’Orient, mais faire le ménage dans sa propre boutique alors que l’on sait qu’il y a des brebis galeuses, il faut un autre genre de courage ». Figaro qui précise lui aussi : « Le prêtre est notamment connu pour avoir célébré une messe le 21 janvier 2011 pour la mort de Louis XVI avec l’Action française », ce qui est là aussi complètement pertinent.

Ça plus la photo de Barbarin avec un gros drapeau de la Manif pour tous sur Libération, ça ressemble un peu à un petit jeu de piste, du genre de « Quelles raisons politiciennes aurions-nous de s’en prendre spécifiquement à ces deux personnes-là, l’une pour des faits commis 12 ans avant sa prise de fonction, l’autre de façon anonyme et sans la moindre preuve, 26 ans après les faits ? »

Publicités