Te voilà bien feinté, toi qui es contre l’immigration !

Mots-clés

,

immigration

Tu es contre l’immigration ? Rentre chez toi : tu es toi-même un immigré.

C’est ce que veut dire cette image qui circule beaucoup depuis quelques jours, partagée par des gens tout pleins d’amour de l’autre et d’accueil de l’étranger.

Bien entendu, moi qui suis contre l’immigration (ce n’est même pas vrai : on n’est pas contre un fait.), je me retrouve tout con face à cet argument tellement pertinent, qui n’est qu’une resucée de « De toute façon on est tous des émigrés d’Afrique ».

Ah, en fait non. Pas du tout même. Parce que que montre cette image, en fait ?

Que le type qui laisse entrer un autre type venu d’ailleurs et qui le laisse s’installer finit tout simplement par disparaitre, ou par devenir un vague folklore qu’on ressort de loin en loin pour faire rire les enfants.

Si les Indiens avaient foutus les colons dehors, ils seraient encore maîtres sur leurs terres. Ils n’ont pas su le faire, ils n’existent plus.

C’est la seule alternative.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 205 autres abonnés