Daech récupère un loup solitaire : pourquoi ça n’est pas contradictoire

Étiquettes

,

10345735-mohamed-lahouaiej-bouhlel-l-identite-de-l-auteur-presume-de-l-attentat-de-nice-se-devoile

Daech qui revendique Nice, ça ne veut pas dire que c’est eux qui ont organisé, ni même que le type agissait sur ordre.

Je rappelle que Daech a appelé en septembre 2014 les musulmans d’Europe et plus précisément de France à « tuer l’infidèle par tous les moyens », parmi lesquels la voiture bélier était explicitement citée (« Frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d’un lieu en hauteur, étranglez-le ou empoisonnez-le »). (Source)

Autour de Noël 2014, on avait eu deux ou trois cas, déjà. Rapidement oubliés : c’était uniquement des déséquilibrés, n’est-ce pas…

Le type de Nice a suivi la consigne, c’est tout.

Certains s’étonnent que Daech mette 24h à revendiquer, c’est pourtant très logique : il est évident qu’ils n’étaient pas au courant. Le type a fait ça tout seul, sans prévenir personne, et a eu raison.

« Il aurait dû prendre des armes et des camarades dans le camion, pour augmenter le nombre de victimes », lis-je ici ou là. Acheter des armes ? Possibilité de se faire gauler. Organiser avec des complices ? Possibilité de se faire gauler. Augmenter le nombre de victimes ? Il a déjà tué 80 personnes, tout seul, sans la moindre chance de se faire arrêter avant. On ne fait pas meilleur opération terroriste : plus personne, aujourd’hui, n’est en sécurité nulle part.

Daech, découvrant ça en même temps que nous, n’a qu’à attendre d’être certains que le type qui a fait ça est un musulman, et n’ont plus qu’à récupérer : la méthodologie est la leur.

Chacun a fait ce qu’il fallait faire, dans cette histoire. Enfin, je veux dire : de leur côté. Parce que du nôtre… Et tant qu’on ne comprendra pas cette stratégie, on se condamne à perdre.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 207 autres abonnés